Apéro Doc à Embrun

Bonjour à tous, 

En ces temps pluvieux, il faut en profiter pour aller au ciné!

Cette semaine, le Centre d'Art contemporain "Les Capucins" propose un Apéro Doc, ce jeudi 13 novembre à 18h30 la Manutention à Embrun (salle Vauban, parfaitement accessible).

Pour + d'infos : cliquez ici!

 

Au programme de la séance :

Les Frères Chapuisat et Vincent Ganivet - des assembleurs constructeurs.

Le Buisson Maudit
Film documentaire réalisé dans le cadre de l’exposition personnelle des Frères Chapuisat à l’abbaye de Maubuisson du 20 mars au 03 novembre 2013
De Catherine Brossais et Isabelle Gabach
Production : Conseil général du Val d’Oise / abbaye de Maubuisson
16’53 mins

"C’est au cœur même de l’abbaye cistercienne de Maubuisson, dans le Val d’Oise, que les frères Chapuisat ont construit leur monumentale et labyrinthique cabane-sculpture. Si de prime abord, l’aspect ludique de l’installation nous interpelle, ne vous fiez pas aux apparences, car c’est en faisant l’expérience du parcours que l’intention artistique s’impose comme une évidence. (…) L’installation sur pilotis envahit tous les espaces de l’abbaye, de la salle du parloir à la salle du chapitre, reliés par le passage appelé par les artistes, La piste noire. La construction, comme toutes les précédentes, est spécifique au lieu et obéit, ici, à un protocole simple où sont exclues toute verticalité et horizontalité. Il aura fallu près de deux mois et demi à la fratrie Chapuisat composée de huit hommes et deux femmes, pour élever et « bricoler » ce boyau en bois constituées de 2500 planches et 44000 vis." Christine Blanchet, 07 Mai 2013

Vincent Ganivet, La sculpture de Karlsruhe
De Thomas Gillot, Février 2012
Production : Yvonnick le Fustic et Clara Aube-Martin
L’Atelier A, Arte France Développement - ADAGP
6’27 mins

"De son ancien métier de bâtisseur, Vincent Ganivet retient le vocabulaire — « construction », « démolition », « plomberie », « outillage », « livraisons », « s.a.v. » —, la manipulation de matériaux bruts – parpaings, briques, ciment —, le goût de l’expérimentation et la maîtrise d’ouvrages hybrides, situés entre sculpture et architecture – igloo, murs, roues, arches. Si les Domino Cascades relèvent autant de l’amusement que de la prouesse technique, les Roues et les Arches défient les lois de la pesanteur et témoignent d’une pratique empirique dérivée du principe mathématique dit de la « chaînette ». La modestie des matériaux délivre une beauté et une poésie incongrues, tandis que la forme gracile des Arches et le vertige qu’elles imposent au spectateur évoquent les grands chantiers du Moyen-Âge. Autres détournements insolites, les Fontaines postduchampiennes, les Feux d’artifice tirés en journée ou en intérieur (galerie Corentin Hamel, 2005), et les Concrete Stones, masses informes de gravats et de cailloux curieusement animées." Cécile Godefroy

Vos petits fours et amuse-bouches sont toujours les bienvenus, merci !

Bon visionnage!

Les commentaires sont fermés.